Le baby rugby dans le Paris Normandie


image

Au Grand-Quevilly, les 3-5 ans à l’école du baby rugby

Rugby. Depuis janvier, le rugby club de Grand-Quevilly ouvre son univers ovale aux touts-petits. Les 3 à 5 ans, garçons et filles, apprennent les bases de ce sport de contact selon une approche pédagogique et ludique.

image_content_general_20285440_20160318232932image_content_general_20285444_20160318232933 image_content_general_20285442_20160318232932

Le rugby au Grand-Quevilly, c’est l’affaire de l’Amicale laïque Césaire Levillain, ALCL pour les intimes. Fort des ses équipes fanions, enrichie d’une équipe féminine, le club développe son secteur jeunesse, cautionné par son président François Torreton : « Pour les 5 à 14 ans, nous avons l’école de rugby, soit 50 enfants répartis en 5 équipes par catégories d’âge, puis pour les 14 à 18 ans, le centre de formation prend en charge 35 jeunes qui font vivre deux équipes. »

Dompter l’énergie

Mais, pour Stéphane Corge, animateur de ce secteur d’avenir, il fallait semer et essaimer un rugby encore plus précoce sur la pelouse afin que de nouvelles pousses apparaissent : « Le baby rugby pour les 3 à 5 ans ! Un éveil au sport avec une approche pédagogique : on se change ensemble dans le vestiaire, on fait l’échauffement, on joue, on se relaxe avant de repasser au vestiaire… Le tout sans les parents qui les attendent au club house ! » Car, ce moment appartient aux enfants entre eux, sans être en démonstration devant les yeux ébaubis de papa et maman. « Les ateliers de dix minutes sont ludiques, garçons et filles mélangés s’amusent en apprenant les bases, se passer le ballon, aller au sol, aller au contact ce qui n’est pas naturel en soi. » En 45 minutes, les mini-joueurs se poussent sans se bousculer, se frottent sans s’esquinter car ici, pas question de se faire du mal ! Il ne s’agit pas de former les futures terreurs des cours de récré, mais au contraire de dompter l’énergie en maîtrisant le geste.

« Ça change du football »

Et les parents apprécient, telle Alice, maman de Louka : « Le baby rugby c’est différent et nouveau, ça change du football ! On vient y chercher l’esprit d’équipe ! » Le fameux collectif qui séduit aussi Céline, maman de la petite Noa : « Elle a besoin de se défouler et de canaliser son énergie et puis un peu solitaire, d’intégrer un groupe, c’est par essence une des vertus de ce sport ou on ne la joue pas perso ! » Que vive longtemps cette ovalie ludique et éducative et son ballon pas rond aux imprévisibles rebonds !

ALCL Rugby, stade Géo-André, avenue Franklin-Roosevelt, Le Grand Quevilly. Tél. 02 35 68 07 88.

www.alclrugby.fr